Avez-vous déjà remarqué que la vie est une succession de décisions au quotidien? Du matin au soir, nous sommes appelés à faire des choix: entre deux céréales, entre deux vêtements à porter, entre regarder la télé et terminer un roman… Prendre ce genre de décisions, ce n’est pas très angoissant. Mais certains choix comme celui de déménager, d’acheter une voiture ou de changer d’emploi sont plus importants. Et d’autres comme avoir un enfant, retourner aux études ou prendre sa retraite risquent d’avoir un impact encore plus grand sur notre vie.

Face à des choix de vie aussi cruciaux, on peut facilement se sentir confus, désorienté et angoissé. On hésite. On vacille. Dans notre tête, les pensées se chevauchent, se bousculent. On passe d’une idée à l’autre. On fait du sur-place, on retourne dans le passé, on se projette dans le futur. Bref, on tourne en rond et l’angoisse gagne du terrain… un nœud dans l’estomac, la poitrine comprimée, et voilà que la colère, le découragement ou la tristesse consomme ce qui nous restait d’énergie.

Personnellement, lorsque je suis face à une décision importante, j’aime me rappeler  l’enseignement du Bouddha:  » ce que tu cherches à l’extérieur, tu le découvriras dans le silence de ton coeur.  » C’est là, dans notre for intérieur, que se trouve la réponse à notre question, la solution à notre problème. C’est dans notre centre, dans notre coeur que repose la « bonne » décision, celle qui sera en accord et en harmonie avec notre véritable nature.

Cette décision, vous ne la trouverez pas dans le monde de votre mental qui est bien trop agité par le va-et-vient de vos pensées. Il vous faut descendre plus bas, plus creux. Il vous faut atteindre le tréfonds de votre être pour écouter votre intuition, pour entendre la voix de votre coeur. La « bonne » décision vous n’avez pas qu’à y réfléchir, vous devez aussi la ressentir: c »est une expérience corporelle, un ressenti intérieur, une sensation non verbale qui vous indique le choix à faire. Cette sensation est la messagère de votre âme.

Pour parvenir à l’entendre, il faut vous désemplir de vos pensées et de vos questions pour bien écouter ce que le coeur a à vous dire. Une pratique spirituelle comme le yoga, le qi gong yoga, la contemplation ou la méditation peut vous aider. Très concrètement, ces pratiques vous sortent de votre tête pour vous aider à prendre du recul tout en vous ramenant dans votre corps. Bouger, respirer, méditer c’est apprendre à désamorcer les bombes dans votre esprit pour laisser passer l’émotion première et découvrir votre sagesse intérieure. 

C’est dans la détente du corps et dans l’ouverture du coeur, et non dans l’effort et la volonté que se trouve la réponse que vous cherchez. S’incarner en soi-même, donner la primauté à la voix de votre coeur, à votre intuition profonde, cela s’apprend. Il suffit de retourner au corps, de retourner au souffle pour accéder à sa sagesse intérieure.

Quant à moi, je vous le confesse, j’ai parfois regretté d’avoir écouté ma tête et fait les choix que j’ai faits, mais jamais je n’ai regretté une décision qui m’est venue du coeur.

Voici une méditation qui, je l’espère, pourra vous aider à prendre la « bonne » décision pour vous. Lisez-la une fois, deux fois, puis recentrez votre attention dans la région du coeur et écoutez-le.

Votre coeur a quelque chose à vous dire. Lorsque vous l’écouterez, le doute et la peur quitteront sur le bout des pieds.

Que la vie te soit douce,

Nicole

MÉDITER SUR UN CHOIX À FAIRE

Assis en position stable et confortable, détendez-vous en prenant trois profondes respirations par le nez.

Visualisez que vous devenez plus calme et centré avec chaque respiration.

Prenez conscience qu’à chaque inspiration, votre corps s’ouvre et qu’avec chaque expiration, votre esprit laisse aller les pensées.

Prêtez attention ensuite à la région du coeur. Ne vous préoccupez pas de votre respiration, respirez naturellement.

En conservant votre attention à cet endroit, laissez venir à vous la décision à prendre.

Prenez le temps de ressentir chaque option qui s’offre à vous.

Considérez-les une par une en vous visualisant dans chaque scénario, comme si vous regardiez une carte postale.

À chaque option, ressentez les sensations qui remontent, les courants d’énergie et d’émotion. Comment réagit votre corps? Quelles sont vos sensations?

Quelles émotions se manifestent: joie, tristesse, angoisse, peur, excitation… Ne soyez pas pressé.

Accordez-vous le temps nécessaire pour ressentir chaque sensation, chaque émotion.

Développez un intérêt, une curiosité pour chaque sensation et émotion en les invitant à prendre plus d’espace dans le coeur afin que le message à recevoir soit plus clair.

Notez le pouvoir énergétique de telle option, l’influence ou l’effet bénéfique de telle autre.

Soyez attentif aux choix qui rendent votre corps plus léger ou plus lourd, plus fermé ou plus ouvert.

Observez le coeur. Ressentez-le de l’intérieur. Écoutez ce qu’il vous dit, ce qu’il vous conseille de faire.

Prolongez la méditation aussi longtemps que vous le souhaitez et quand vous vous sentirez prêt, ouvrez lentement les yeux.

Ne vous découragez surtout pas si vous n’obtenez pas de réponse immédiate. Soyez patient.

Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui, alors ne soyez pas pressé.

Attendre la bonne réponse vaut vraiment la peine.

Faites cette méditation souvent, deux fois par jour, de 10 à 15 minutes à chaque fois et vous allez reconnaître de plus en plus rapidement la voix de votre intuition.

Vous saurez comment recevoir les messages et les directions de votre coeur.

Avec le temps, vous vous sentirez de plus en plus confiant face aux choix de votre vie.

Bonne pratique!
Nicole

Pin It on Pinterest